Les grands défis récurrents

Cent fois sur le métier…

Quelles que soient les conditions économiques, et dans toutes les sphères d’activité d’une entreprise, certains soucis ne disparaissent jamais. Cela dit, il ne faut jamais baisser les bras. Les réflexions et conseils ci-après aideront les propriétaires-exploitants à ne pas se laisser dominer par les événements.

Surveillance des flux de trésorerie

Icon 1

Sachez toujours qui paie après 90 jours

À la fin de chaque semaine, comptes clients et comptes fournisseurs doivent être examinés et le montant à verser en retenue d’impôt à la source, évalué. C’est le meilleur moyen de savoir où en sont les finances de l’entreprise. Rappelons que les retenues à la source ne doivent pas servir à payer les fournisseurs. En outre, toute demande de paiement aux clients doit être faite avant la fin du mois.

Rationalisation des efforts

Icon 2

Faites mieux, sans vous épuiser

Faire de l’argent est toujours préférable à faire des économies. Un propriétaire qui travaille 2 000 heures par an quand son entreprise affiche des ventes de 400 000 $ génère 200 $ l’heure en revenu. Plutôt que d’apprendre à faire une chose dont un entrepreneur pourrait se charger en une journée, pour économiser, il est plus payant – et moins fatiguant – de se concentrer sur ce à quoi on excelle et de confier tout le reste à d’autres.

Suivi de la clientèle

Icon 3

Veille et prospection vont de pair

Quand les temps sont durs, même les clients de longue date demandent de baisser les prix ou achètent moins. Les bons clients sont ceux qui nous font faire des profits, pas nécessairement ceux qui achètent beaucoup. Ils méritent en outre qu’on leur rende visite pour savoir quelles sont leurs attentes sur un horizon d’un an. Quant aux clients moins rentables, peut-être le temps est-il venu d’en faire moins pour eux?

Roulement du personnel

Icon 4

Maitrisez l’art de garder les bons employés

Certains employés prendront leur retraite, et c’est dans l’ordre des choses, mais d’autres pourraient simplement démissionner. Engager du personnel inexpérimenté pour les remplacer ne règle jamais les problèmes à court terme.

Un employé heureux est loyal et productif. Si la direction se montre réceptive et laisse les employés exprimer ce qu’ils veulent, ils seront moins tentés de partir. Tout le monde aime voir grossir son chèque de paie, mais un bon environnement de travail et se savoir apprécié sont autant de facteurs de fidélisation.

Surveillance des frais d’exploitation

Icon 5

Au cout de la vie qui augmente, opposez votre vigilance

Le cout des immobilisations, du carburant, des taxes foncières, des services publics, de l’assurance et de l’entretien monte sans cesse, exerçant une pression sur la trésorerie. Cette augmentation affecte aussi la famille et le personnel.

Il convient donc d’évaluer régulièrement ses frais d’exploitation, y compris les incitatifs. Les faveurs que l’on fait à la clientèle – rabais, valeur ajoutée et autres – rapportent-elles? Y a-t-il des solutions plus économiques pour offrir au personnel des avantages toujours alléchants tout en libérant des fonds?

Évolution des technologies et du marché

Icon 6

Mettez de l’argent de côté

Technologies, procédés et besoins de la clientèle évoluent, et cette évolution entraine des couts de formation et de transition. C’est inévitable. Un peu de prévoyance en la matière permet rester dans la course sans faire un trou dans son budget.

Les médias sociaux redéfinissent le marketing

Icon 7

Adaptation de la publicité et du marketing

Réapprenez à communiquer avec vos marchés

Même dans les meilleures conditions, il est difficile de promouvoir efficacement sa marque et, à cet égard, les médias sociaux représentent un nouveau défi. Une analyse du marché indiquera les meilleurs moyens de joindre les clients potentiels: contact direct, médias sociaux, publicité en ligne, télévision, radio, journaux, magazines. Elle pourrait aussi révéler que pour véhiculer la même information, il faudrait tendre vers une combinaison de médias – sans savoir dans quelle mesure l’investissement sera rentable.

Pour trouver la meilleure combinaison pour atteindre son marché cible, évaluer les besoins de son entreprise et dresser un portrait de sa clientèle actuelle, il est avisé de faire appel à un spécialiste du marketing. Il n’y a plus ensuite qu’à établir un plan pour répartir son budget de publicité entre les médias appropriés.

Exercice du leadership

Icon 8

Gérez judicieusement tous les secteurs d’activités

La gestion des ventes, de la fabrication, des commandes, du marketing, des ressources humaines et de l’administration, sans compter les interactions avec les nombreux organismes de réglementation, croissent en complexité. Tenter de tout faire soi-même ne peut que mener à l’échec dans plus d’un domaine.

Pour exercer une bonne emprise, il faut gérer plutôt qu’exécuter. Pour cela, une personne compétente doit être nommée dans chaque secteur d’activité. Ses responsabilités doivent être définies clairement et dans le détail, et elle doit fournir des rapports. Cette approche donne une meilleure compréhension de ce qui se passe au sein de l’organisation, facilite la résolution des problèmes et améliore le fonctionnement de l’entreprise. Il faut avoir confiance en ses lieutenants.

Respect de la réglementation

Icon 9

Faites un pied de nez à la bureaucratie

Selon certaines études, les questions de conformité occuperaient un employé huit semaines dans une année.

Puisqu’on ne peut pas se soustraire à la collecte d’information à communiquer aux différents ordres de gouvernement et organismes de réglementation, on n’a d’autre choix que d’établir des procédures et les consigner. Se procurer les logiciels appropriés pour produire les rapports prescrits réduit le cout de la main-d’œuvre et des frais connexes. Si personne ne possède l’expertise requise en interne, l’impartition est la solution. La production de rapports précis en temps opportun élimine les couts et le stress occasionnés par la non-conformité.

Planification en continu

Icon 10
L’importance et la complexité de ces questions, et de bien d’autres, augmentent au rythme de la croissance de l’entreprise. Analyser chaque situation conflictuelle potentielle et établir des mesures visant à les prévenir, c’est prendre le taureau par les cornes. Couts et incertitude deviennent ainsi moins menaçants pour l’exercice en cours –, et même plus.