Planification de la succession – Les concessions automobiles

Planification de la succession – Les concessions automobiles

1re partie. La zone de confort

Une concession automobile est une entreprise complexe. Son propriétaire doit avoir un sens de l’entrepreneuriat solide et un leadership fort. Il doit aussi être capable de prendre des risques et gérer ses ressources efficacement. Au Canada, la plupart des concessions sont des entreprises familiales et à Ottawa, elles n’échappent pas à la règle. Lorsque sa dynamique est semblable à celle d’une grande entreprise, une entreprise familiale compte plusieurs parties prenantes qui dépendent de sa capacité à assurer sa continuité et une succession adéquate. Ce billet est le premier d’une série de cinq billets sur la planification de la succession d’une concession automobile. Il traite des liens entre l’entreprise, le propriétaire et la famille. Les prochains porteront sur :

  • la structure et les stratégies;
  • l’évaluation de l’état de la situation;
  • les conseils, les outils et la fiscalité;
  • le traitement de l’actif immobilier.

Viser la zone de confort

Comme le montre notre diagramme, l’intersection entre l’entreprise, la famille et le propriétaire est ce que l’on appelle la zone de confort. On atteint cette zone lorsque les intérêts communs à toutes les parties prenantes sont bien gérés. Par la force des choses, la zone de confort est intimement liée aux personnes qui font partie des trois groupes. À mesure que le concessionnaire grandit et gagne en notoriété, il est de plus en plus pertinent d’inclure les différentes parties prenantes dans les discussions et de se préoccuper à leurs besoins et objectifs propres. Plus il y a de parties prenantes qui profitent de la réussite du concessionnaire, plus il est important d’intégrer la planification de la succession dans les échanges.

Le propriétaire doit tendre vers l’atteinte d’une zone de confort. Pour y parvenir, il lui faut relever le défi de mettre par écrit les nombreuses décisions, traditions et règles élaborées par l’entreprise au fil du temps. Il s’agit bien souvent de questions intangibles, mais importantes, qui doivent être prises en considération; par exemple, la vision du propriétaire, les valeurs familiales et les valeurs de l’entreprise. Par exemple, certaines activités philanthropiques peuvent revêtir une grande importance pour le propriétaire, qui y participe par l’entremise de l’entreprise. Toutefois, il se peut que sa famille ne voie pas du même œil comment montrer sa reconnaissance envers la société. Il peut aussi y avoir une règle tacite disant que les membres de la famille qui travaillent dans l’entreprise doivent mériter leur place et gravir un à un les échelons avant de se voir confier un poste de direction. Ces règles tacites doivent être couchées sur papier afin d’être claires pour toutes les personnes concernées et d’éviter la confusion et les désaccords.

Il importe que les valeurs tacites soient communiquées, consignées et acceptées sans équivoque. Elles font partie intégrante de l’établissement d’une structure et de stratégies visant à maximiser les avantages de la transmission de propriété, pour les actionnaires.

Ce texte s’inspire du webinaire de Welch LLP sur la planification de la succession pour les propriétaires de concessions automobiles (Succession Planning for Automotive Dealers) animé par Jim McConnery CPA, CA, TEP, associé chez Welch LLP, et Susan St-Amand, présidente-fondatrice de Sirius Financial Services.

Télécharger! (en anglais)